top of page

Appel au Conseil fédéral pour la création d’un nouveau tronçon entre Genève et Lausanne

La liaison ferroviaire très fréquentée entre Lausanne et Genève constitue l'un des tronçons les plus chargés en Suisse.

Malheureusement, deux ans jour pour jour après l'incident à Tolochenaz qui a complètement bloqué la liaison ferroviaire entre Genève et Lausanne durant plusieurs jours, cette ligne connaît à nouveau un dérèglement majeur, entraînant un désordre considérable en Suisse romande. Ces interruptions, qui deviennent monnaie courante, génèrent d'importants problèmes, causant des perturbations majeures dans toute la région ouest helvétique et au-delà, impactant même des villes telles que Bâle, Zurich et Lucerne. Il est regrettable que, aux côtés de la liaison Lugano-Chiasso, ce soit le seul tronçon d'importance nationale dépourvu de solution de secours. Une situation que la population peine à comprendre, d’autant plus considérant les augmentations de tarif récemment décidées et impactant notamment le trafic ferroviaire.

Ce malheureux événement met en exergue le manque d’investissements consacrés au réseau ferroviaire sur l’ensemble de la Suisse occidentale. En effet, la liaison entre Genève et Lausanne étant assurée par un seul et unique tracé, toute perturbation sur ce dernier entraîne des conséquences majeures. Il est donc impératif de renforcer tous les segments de cette liaison ferroviaire cruciale qui n'ont pas encore été améliorés et d’assurer la création d’un deuxième tracé indépendant, essentiel pour garantir l’exploitation des trains, même en cas de dérangement sur un des tronçons. Cette situation vient s’ajouter à un contexte déjà peu favorable au maintien de l’attractivité ferroviaire sur la ligne IC5 du Pied du Jura, qui sera fortement dégradée pour l’horaire de l’année 2025. Elle questionne aussi au regard de la décision du Conseil fédéral de réduire les budgets dans le trafic régional.  

Il est aujourd’hui essentiel d'élaborer et de mettre en œuvre un plan d'action clair et précis visant à renforcer la redondance du réseau ferroviaire romand. Cela doit impérativement passer par la création d’un nouveau tronçon indépendant, ainsi que par le renforcement des infrastructures existantes.

 

Un tel projet doit être mis sur pied rapidement et des mesures d’accompagnement doivent être prises promptement. En particulier, le développement des transports publics doit être renforcé de sorte à offrir de meilleures prestations à la population. Cela passe notamment par une politique tarifaire attrayante et par une offre infrastructurelle qui correspond aux besoins. L’on doit également assurer que le projet d’élargissement autoroutier du tronçon Le Vengeron – Nyon n’impacte pas les possibilités de créer un tel tronçon ; ce qui inquiète particulièrement. 

 

Compte tenu de ce qui précède, les signataires de cet appel demandent au Conseil fédéral d’agir dans les plus brefs délais sur la redondance, la stabilité et la robustesse du réseau en présentant un projet de deuxième ligne entre Genève et Lausanne, ainsi qu’un soutien financier massif pour le développement du réseau ferroviaire dans l’ensemble de la Suisse occidentale permettant d'assurer le déplacement continu des voyageurs et du fret malgré les aléas d’interruptions de trafic et de travaux d'entretien

Nous contacter

Vous avez une question ou une remarque ? Vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante : info@trains-ouest.ch

Nous contacter

Signez l'appel

Aidez-nous à obtenir davantage de signatures

Partagez cet appel sur vos réseaux sociaux en copiant le lien de ce site : www.trains-ouest.ch

Nous contacter

bottom of page